Musée du Domaine départemental de Sceaux: Le Domaine
Le domaine de sceaux
  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • › Le Domaine

Le Domaine

Le Domaine de Sceaux fut créé par Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) et par son fils aîné le marquis de Seignelay (1651-1690) dans le dernier tiers du 17ème siècle.

  • Vue du tapis vert, domaine de Sceaux

    Téléchargez l'application i-phone du Domaine

    Cette application vous permet de découvrir le Domaine de Sceaux, propriété du Conseil général des Hauts-de-Seine depuis 1971, créé par Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) et son fils aîné, le marquis de Seignelay (1651-1690), dans le dernier tiers du XVIIe siècle. 

    Téléchargez l'application i-phone

  • Château-Musée de l'Ile-de-France, domaine de Sceaux

    Le Château et le Musée

    Le musée du Domaine départemental de Sceaux, créé en 1937 et situé au cœur du domaine de Sceaux, déploie ses collections dans plusieurs édifices prestigieux : le Château, l’Orangerie, le Pavillon de l’Aurore, le Petit Château et les Ecuries. La visite en accès libre de l’ensemble des bâtiments, accompagnée d’une promenade dans les allées du jardin, aux belles perspectives, dessiné par le Nôtre, offre au visiteur une passionnante promenade dans l’histoire, de l’époque de Colbert jusqu'à nos jours.

  • Boutique ecuries

    La boutique

    La boutique du musée du Domaine départemental de Sceaux, située dans les anciennes Ecuries, est à proximité des espaces d’expositions temporaires. Vous y êtes accueillis toute l'année pour découvrir des gammes de produits en relation avec l'histoire du domaine, l'histoire de l'art et les jardins. De nombreux objets sont un clin d’œil original et esthétique à l'esprit du lieu et des collections.

  • 1 BD
  • Pavillon de l'Aurore du Domaine de Sceaux

    Le Pavillon de l'Aurore

    Le Pavillon de l’Aurore abrite l'une des compositions parmi les plus remarquables réalisées par Charles Le Brun, après Vaux-le-Vicomte et avant les grands décors de Versailles.

  • Vignette-orangerie-164x108

    L'Orangerie

    L’Orangerie, construite en 1686, pour Jean-Baptiste Colbert, marquis de Seignelay, par l’architecte Jules Hardouin-Mansart, était aménagée dès sa création en galerie d’art. Plusieurs de ces statues sont remplacées par des moulages dans le parc.

  • Vignette-ecuries-164x108

    Les Ecuries

    Les Ecuries, aux lignes sobres, ont été rénovées en 2006. Elles abritent actuellement deux galeries d’expositions temporaires, un espace multimédia et une librairie-boutique.

  • Petit château, domaine de Sceaux

    Le Petit Château

    Résidence des hôtes de Jean-Baptiste Colbert, proche du grand château, il doit être admiré comme un des plus anciens édifices conservés sur le site, complété par une aile en retour d’équerre appartenant à une ancienne ferme.

  • Pavillon de Hanovre du Domaine de Sceaux

    Le Pavillon de Hanovre

    Ce pavillon de jardin avait été construit, pour Louis Du Plessis, maréchal de Richelieu, par l’architecte Jean-Michel Chevotet, à l’extrémité du jardin de son hôtel particulier, au milieu du XVIIIe siècle. Il se dressait à proximité de l’actuel boulevard des Italiens, à Paris. Après la chute du Second Empire, l’orfèvre Christofle y installa ses magasins.

  • Vue du tapis vert, domaine de Sceaux

    Le Parc

    Le décor ancien du parc a été détruit à la Révolution et sa surface a été réduite de vingt pour cent à la fin des années 1920 mais les vastes perspectives dessinées par Le Nôtre ont été préservées et il reste aujourd’hui l’un des plus beaux lieux de promenade de la couronne parisienne.

    Téléchargez le plan du parc (format pdf)
    Téléchargez le plan des statues du parc (format pdf)

  • L'AIGLE D'ARMENIE

    Mémorial du génocide arménien

     

    Samedi 11 avril 2015, à l’occasion du centenaire du génocide des arméniens de 1915, l’association Club Franco-Arménien d’Antony, fondée en 1984, avec l’accord du Département, a procédé à la cérémonie d’installation de la sculpture l’Aigle d’Arménie, une œuvre du sculpteur Rast-Klan Toros, dans le domaine du Parc de Sceaux .

    Cette sculpture représente un aigle au corps d'homme : « la force d'un peuple vivant », selon Wissam Nehmé, président du Club Franco-Arménien d'Antony et conseiller municipal. « Ce monument est un acte de résistance » a conclu Patrick Devedjian.

    «L’Aigle d’Orient» sculpture de l’artiste Rast-Klan Toros et commandée par l’Association Club Franco-Arménien d’Antony à l’occasion du centenaire du génocide arménien de 1915. (Janvier 2015, CD92/Benoit Lagier).

     

  • Mémorial de la déportation des juifs des Hauts-de-Seine

    Mémorial de la déportation des juifs des Hauts-de-Seine

    En juillet 2006, dans la partie ouest du parc, du côté de Châtenay, en bordure de La Plaine de la Pépinière a été inauguré le Mémorial de la déportation des juifs des Hauts de Seine.

  • Grand Canal du Domaine de Sceaux

    Le Grand Canal

    Le Grand Canal fut créé à la fin du XVIIe siècle, à la demande du marquis de Seignelay. En 1687, l’acquisition de la seigneurie de Châtenay qui appartenait au chapitre de Notre-Dame de Paris permit d’agrandir considérablement le parc à l’ouest et au sud du jardin primitif de Jean-baptiste Colbert.

  • Bassin de l'Octogone du Domaine de Sceaux

    Le bassin de l'Octogone

    Le bassin de l’Octogone, établi sur l’une des principales perspectives du parc, est une vaste pièce d’eau qui fut créée, entre 1670 et 1675, à l’emplacement d’un étang, appelé la Mer morte. Les terrains qui entouraient l’étang avaient été réunis au parc, en 1647, par René Potier de Gesvres, propriétaire de Sceaux avant Colbert.

  • Vignette-octogone-164x108

    Un inventaire des arbres remarquables

    En 1999, le Conseil général des Hauts-de-Seine a réalisé un inventaire des arbres remarquables du département. 4 371 sujets ont été répertoriés à cette occasion, pour leurs dimensions, leur grand âge, leur rareté botanique, leur caractère pittoresque ou encore leur impact sur le paysage environnant. Du doyen, un châtaignier de 350 ans installé au Plessis-Robinson au plus rare, un chêne à feuilles de myrsine visible à l’Arboretum de la Vallée-aux-Loups, ils forment un patrimoine vivant, à valoriser et à préserver, listé sur le site hauts-de-seine.net, espace Promenades dans les Hauts-de-Seine. Au cours de vos escapades dans les parcs du département, prenez le temps de regarder ces arbres remarquables.

  • Parterres broderies 164

    Mécénat pour le Domaine de Sceaux

    Si votre entreprise souhaite donner du sens à son action, être socialement responsable, le Département des Hauts-de-Seine vous propose de soutenir une action culturelle dans le cadre d’une réflexion stratégique durable. La rénovation de l'Orangerie de Sceaux et la restauration des parterres de broderies des jardins saura mobiliser vos salariés autour d’un projet d’intérêt général fédérateur et en adéquation avec vos valeurs.

    » Consultez le mini-site dédié à la politique du mécénat du Département des Hauts-de-Seine

     

  • Vue de nuit du Château

    Privatisation des espaces du Domaine

    Le Domaine départemental de Sceaux accueille des évènements d’entreprise au sein de ses espaces prestigieux : le Château, l’Orangerie, le pavillon de l’Aurore, le Petit Château et leurs jardins.

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine