Musée du Domaine départemental de Sceaux: Le Pavillon de l'Aurore
Le domaine de sceaux

Un élégant pavillon de jardin

Le Pavillon de l'Aurore

Le Pavillon de l’Aurore abrite l'une des compositions parmi les plus remarquables réalisées par Charles Le Brun, après Vaux-le-Vicomte et avant les grands décors de Versailles.

Jean-Baptiste Colbert, baron de Sceaux, surintendant des Bâtiments, Arts et Manufactures, en 1664, fit construire dans les premières années 1670, cet élégant pavillon de jardin, expression de son goût pour une architecture appelée classique. Il constitua l’écrin pour une remarquable composition picturale sur le thème de l’Aurore, précédant le lever du soleil, œuvre de Charles Le Brun, premier peintre du roi Louis XIV. Cette célèbre coupole, élaborée avant les grands décors de Versailles, domine un salon en rotonde encadré de deux cabinets quadrangulaires.

En 1677, devant les membres de l’Académie française, Colbert fit lire une longue description en vers, composée par Philippe Quinault, commentant le décor de ce « Cabinet de l’Aurore ». Plus tard, le souverain et la cour admirèrent l’édifice lors d’une grande fête ordonnée par Jean-Baptiste Colbert, marquis de Seignelay, fils du précédent, en 1685. Dans les années 1714 et 1715, Louise-Bénédicte de Bourbon, duchesse du Maine choisit ce gracieux édifice pour la scénographie de ses fêtes, « les Grandes Nuits de Sceaux ».

La façade Ouest du Pavillon de l’Aurore présente un jeu équilibré de lignes et un élégant accord de courbes formées par le bassin et la fontaine, sorte de buffet d’eau, les deux degrés d’accès au perron, l’avant-corps, le dôme et les balustrades.

Une restauration de l’architecture et du décor intérieur fut réalisée dans les deux dernières décennies du XXe siècle.

 

 

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine