Musée du Domaine départemental de Sceaux: L'Orangerie
Le domaine de sceaux

Par l'architecte Jules Hardouin-Mansart

L'Orangerie

L’Orangerie, construite en 1686, pour Jean-Baptiste Colbert, marquis de Seignelay, par l’architecte Jules Hardouin-Mansart, était aménagée dès sa création en galerie d’art. Plusieurs de ces statues sont remplacées par des moulages dans le parc.

Au sud de l’axe principal du domaine, à proximité de l’entrée d’honneur, une Orangerie fut érigée en 1686 d’après les dessins de Jules Hardouin-Mansart pour le marquis de Seignelay, fils ainé du grand Colbert, secrétaire d’Etat à la marine.

La façade sud présente de hautes et larges baies ouvrant sur le jardin. Deux travées et le pavillon Est s’effondrèrent lors de la guerre de 1870 ; néanmoins l’édifice développe, encore aujourd’hui, sa silhouette puissante sur près d’une soixantaine de mètres de long et une dizaine de large. Les façades, en pierre de taille, présentent, au-dessus des corniches, des frontons triangulaires où apparaissent des groupes d’enfants, allégories des saisons. Un toit brisé en ardoise, relevé de deux lucarnes au Nord, recouvre une remarquable charpente en chêne.

A l’intérieur, le vestibule et le vaisseau s’ornent d’une décoration constituée de mascarons, de feuillages et de fleurs. L’édifice sert aujourd’hui d’écrin à une collection de sculptures en marbre et pierre, exécutées, pour la plupart, d’après des antiques célèbres, qui ornaient le domaine à l’époque des Colbert. L’orangerie retrouve ainsi sa vocation première de galerie d’art indépendamment des expositions, colloques et concerts qui s’y déroulent régulièrement.

 

 

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine