Musée du Domaine départemental de Sceaux: Sculpture
Le domaine de sceaux

Les sculpture du Domaine

La galerie de sculptures

Ces dernières années, une vaste opération de restauration du domaine entreprise par le département des Hauts-de-Seine favorise la réinstallation de sculptures dans les jardins. Parallèlement, une galerie de sculptures, présentant dans l'Orangerie les statues qui ornaient le domaine à l'époque des Colbert, a été ouverte au public en 2006.

Jean-Baptiste Colbert et son fils, le marquis de Seignelay, constituent, de 1670 à 1690, une exceptionnelle collection de sculptures – près de trois cents statues, bustes, termes et vases - destinée au décor du parc de leur seigneurie de Sceaux.

Les plus grands sculpteurs du règne de Louis XIV y travaillent : Michel Anguier, Pierre Puget, Gaspard Marsy, François Girardon, Jean-Baptiste Tuby, Antoine Coysevox  et Jean-Baptiste Théodon.

Les thèmes choisis par les Colbert sont caractéristiques du  goût de ce siècle pour l’Antiquité et l’allégorie qui permet de multiplier les allusions au nouveau propriétaire. Cette commande est complétée de nombreuses copies, réalisées à partir de modèles antiques célèbres d’Italie, constituant ainsi une collection prestigieuse. 

Le décor des jardins varie peu au XVIIIe siècle. En 1793, le domaine de Sceaux devient bien national. De nombreuses statues sont dispersées vers d’autres sites, notamment les jardins du Luxembourg et des Tuileries, ou rejoignent de nouveaux musées, tels le Muséum (musée du Louvre) et le musée des Monuments français. 

Sous le Second Empire, le duc et la duchesse de Trévise font restaurer l’ensemble du domaine, lui redonnant les lignes essentielles tracées par André Le Nôtre. 

Au début des années 1930 l’architecte Léon Azéma reconstruit la cascade de Sceaux et y installe les sept mascarons en fonte peinte attribués à Auguste Rodin, réalisés en 1878 pour la grande cascade des jardins du Trocadéro.

Le parc est également orné d’œuvres contemporaines exécutées par René Letourneur au début des années 1950. Un bronze du même artiste est venu compléter les décors du parc en 2009.

Cette même année, le musée du Domaine départemental de Sceaux a participé activement au programme national de numérisation, impulsé par le Ministère de la Culture et de la Communication en proposant de numériser l’ensemble de son fonds de sculpture et de le rendre accessible au plus grand nombre sur son site Internet et sur la base nationale Joconde.

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine