Musée du Domaine départemental de Sceaux: Les oeuvres du mois
Le domaine de sceaux

Les oeuvres du mois

L'oeuvre du mois est un focus sur une partie des collections du musée du Domaine départemental de Sceaux. Ces présentations permettent de découvrir des oeuvres ou un fonds.

  • feu artifices royaux

    Feux d'artifice royaux

    Du 28 février au 28 mai 2017, le musée sort de sa réserve propose, en une petite exposition, de dévoiler les arcanes de l’art pyrotechnique tel qu’il était conçu autrefois.     

  • appel desert retz

    L'appel du Désert de Retz

    Du samedi 15 octobre au samedi 31 décembre 2016, le musée expose la donation récente du photographe Philippe Grunchec, consacrée au Désert de Retz.

  • vue de la chapelle royale de versailles Lepautre

    Pierre Lepautre

    L’année 2016 est l’occasion de rendre hommage à Pierre Lepautre (1652 – 1716). En salle Guimard au premier étage du Château du 1er juin au 21 août.

     

  • Voltaire carte postale

    La tête à Voltaire

    Du 16 janvier au 15 mars, le musée sort de sa réserves des portraits du plus brillant philosophe du siècle des lumières, habitué à la cour festive de la duchesse du Maine où selon son secrétaire, il aurait eu l'idée de composer Zadig

  • Buffalo Bill 5

    Le Far West à Neuilly

    Le musée du Domaine départemental de Sceaux présente des photographies et une affiche autour de la légende du célèbre Buffalo Bill. À voir au Château, salle Guimard, du 1er avril au 29 juin 2015.

  • Au bord de la Marne

    André Planson

    Le musée du Domaine départemental de Sceaux présente des oeuvres d'André Planson. À voir au Château, salle Guimard, du 17 décembre 2014 au 31 mars 2015.

  • Dunoyervignette

    André Dunoyer de Segonzac à l'honneur

    Le musée du Domaine départemental de Sceaux présente des oeuvres d'André Dunoyer de Segonzac. À voir au Château, salle Guimard, du 5 mars au 3 juin 2014.

  • Albert Lebourg169x108

    Albert Lebourg à l'honneur

    Le musée sort de sa réserve deux oeuvres méconnues du peintre Albert Lebourg. À voir au Château, salle Guimard.

  • affichechemindefer-164

    Cycles datant de la fin du XIXe siècle

    A l’occasion du 100e Tour de France qui commence le 29 juin, le musée de l'Ile-de-France sort exceptionnellement de ses réserves 3 des 23 cycles anciens entrés dans ses collections en 1964 à la suite de la donation de la veuve d’un collectionneur avisé, Robert Grandseigne. L’'istoire et le développement du « Grand-Bi » entre 1870 et 1890 seront évoqués à travers ces rares exemples. 

  • photo Felix Martin Sabon 164

    Photographies de Félix Martin-Sabon

    A partir du 10 avril, le musée de l’Île-de-France sort de ses réserves deux photographies de Félix Martin-Sabon. Il conserve un fonds de soixante-dix neuf épreuves argentiques sur papier albuminé de ce photographe.

  • affichechemindefer-164

    Affiche du Chemin de Fer d'Orléans

    A partir du 11 mars, le musée de l’Île-de-France sort de ses réserves une affiche du chemin de fer d’Orléans évoquant le tracé de la ligne passant à Sceaux vers 1900, le long des paysages champêtres et boisés de la région, l'ancêtre de notre RER B.
    Cette affiche vous transportera dans l'ambiance des dimanches de la Belle Epoque. Rendez-vous salle Guimard au premier étage du musée jusqu'au 8 avril.

  • papierpeint vignette

    Papier peint imprimé du XVIIIe siècle

    Venez apprécier l'œuvre du mois exposée dans la salle Guimard. Ce papier peint aux couleurs intactes, réalisé dans une manufacture de Jean-Baptiste Réveillon, date de 1780. Il provient de la chambre à coucher de François Batbedat, un armateur de Bayonne résidant dans les Landes, et présente le même motif raffiné que les rideaux en toile de Jouy à décor d'indienne qui, dans la chambre à coucher, encadraient le lit situé dans une alcôve.

  • Renefer 49 6 13 164

    Un peintre entre Corot et Marquet

    Dessinateur et graveur de formation, il excelle dans l'art de l'illustration et ne prend véritablement les pinceaux qu'après la Première Guerre mondiale. Révélé, en 1905, par le Salon des Artistes Français, il participe, dès 1910, au Salon des Indépendants, puis prend part au Salon d'Automne. Il fera plus tard l'objet d'expositions personnelles, remarquées par la critique, qui le situait entre Corot et Marquet.

  • Coupole 164

    Coupole du Château de Vaux-le-Vicomte

    Réalisée en 1681 par Gérard Audran, considéré comme une figure essentielle de la gravure française de la seconde moitié du XVIIe siècle, cette estampe constitue un précieux témoignage du projet de Charles Le Brun (1619-1690) pour le décor du salon ovale du château de Vaux-le-Vicomte.

  • 83 27 1 164

    Almanach de 1721

    Louise-Bénédicte de Bourbon-Condé, duchesse du Maine fit du Domaine de Sceaux un « lieu de délices », où les divertissements, jeux, théâtre, musique et danse rythmaient la vie de fête de la cour.

  • 71 9 99 164

    Ernest Peulot, illustrateur pour la presse d'actualité.

    Ernest Peulot naît en 1852 à Montfermeil. Son père, Julien-Antoine (1826-1896), ancien élève de Jean-Baptiste Carbonneau, expose régulièrement au Salon entre 1857 et 1883. Proche de Charles Daubigny, il grave certaines de ses oeuvres. A l'instar de son père, Ernest Peulot exerce le métier d'illustrateur pour la presse d'actualité. Entrée au musée en 1971, la donation Peulot comprend plus de deux cents quatre-vingt dessins, estampes et huiles sur toile, accompagnés de burins, matrices et autres matériels de gravure.

  • NUM 65 14 1-164

    La Sainte Chapelle de Vincennes

    L'oeuvre du mois est consacrée à Vincennes à travers un dessin de Michel Barthélémy Hazon, dessinateur, reçu à l'Académie royale d'Architecture en 1775.

  • Vlaminck 99 10 1 164

    Valmondois à la nuit tombante

    Le Musée sort de sa réserve, ce mois-ci, une lithographie de Maurice de Vlaminck. Cette estampe nous donne l'occasion d'aborder à la fois l'art "fauve" fait de couleurs très pures « sorties du tube »,  d'effets de tourbillon et les diverses influences subies par l'artiste au début du XXe siècle. 

  • Vignette 164

    Les marchands de coco

    Pourquoi avoir associé deux objets issus du fonds d'arts et traditions populaires du musée à une œuvre graphique décrivant minutieusement les plaisirs de la fête de Saint-Cloud à l'époque de la Restauration ?

    En observant le dessin de Develly, le spectateur pourra distinguer, parmi la foule qui se presse en contrebas du domaine royal, les silhouettes pittoresques de deux marchands de coco, leur fontaine sur le dos, et d'une marchande d'oublies, debout derrière sa boîte cylindrique, tenant à la main ses gaufres roulées en cornets.

  • Tasse 86 6 4 164

    Enquête autour d'une tasse

    Vraie ou fausse ? En 1986, le musée de l’Ile-de-France hérite de la collection de porcelaines tendres de M. Jean Hulot de Collart. Ce legs enrichit remarquablement notre fonds en porcelaines de Saint-Cloud, Chantilly, Mennecy et Vincennes-Sèvres. Dans ce legs, se trouvent une tasse litron 4° grandeur et sa soucoupe à décor émaillé sur paillons d’or, attribuées à la manufacture de Sèvres. Au revers de la tasse et de la soucoupe, la marque peinte à l’or est celle du doreur Henry-François Vincent (1733-1809), employé à la Manufacture royale entre 1753 et 1806.

     

  • Damoye 37 1 8 164

    La Seine à Nanterre

    Elève à l’Ecole des Beaux-arts dans l’atelier de Léon Bonnat, Pierre-Emmanuel Damoye eut deux véritables maîtres, Jean-Baptiste Corot et Charles Daubigny avec qui il partageait un goût sincère pour la nature.

  • Moto 164

    Vélocipède Perreaux

    Aussi incroyable que cela puisse paraître, le musée de l'Île-de-France conserve dans ses collections la toute première motocyclette de l'histoire !

  • Georges Michel, paysage de la Plaine Saint-Denis, huile sur toile, vers 1830. INV. 37.1.39

    Georges Michel

    Le musée de l'Ile-de-France possède plusieurs oeuvres du peintre de paysage Georges Michel, surnommé le "Ruysdaël français".

  • Château et le Parc de Méréville

    Hubert Robert, peintre et paysagiste

    Le Musée de l'Île-de-France possède un tableau exceptionnel du peintre Hubert Robert (1733-1808) représentant le jardin anglais qu'il dessina pour Alexandre de Laborde à Méréville. L'analyse de ce tableau est l'occasion de mettre en lumière l'ensemble des oeuvres de ce peintre dans nos collections.

  • Vase de ZAO Wou-ki, Manufacture de Sèvres, 2008

    ZAO Wou-Ki, la synthèse entre Orient et Occident

    Peintre d'origine chinoise, Zao Wou-Ki a réussi la synthèse entre tradition chinoise et peinture moderne occidentale.

    Formé à l'école des Beaux-arts de Hangzhou, où il entre à 15 ans, il est très tôt fasciné par les mouvements impressionnistes, fauves, cubistes. Il arrive à Paris en 1948, découvre Paul Klee, devient l'élève d'Othon Friesz et l'ami du poète Henri Michaux qui l'encourage à développer sa pratique de l'encre. Il s'engage dans l'abstraction lyrique au début des années 1950, avec Pierre Soulages, Hans Hartung, etc. 

  • Marcion-164x108

    Pierre-Benoit Marcion, fournisseur du Premier Empire

    Ce mobilier de salon de l'époque Premier Empire est l'oeuvre de Pierre-Benoit Marcion (Paris, 1769-1840). Offert par l'empereur Napoléon Ier au Maréchal Mortier, duc de Trévise, il est composé d'une paire de chaises, d'un tabouret "curule" et de tabouret de pieds. En bois doré et soie, le musée de l'Île-de-France accueille ce dépôt provenant d’une collection particulière. Vous pouvez découvrir ce mobilier au rez-de-chaussée du Château.

  • Hercule Farnèse au Domaine de Sceaux

    Le retour de l'Hercule et de la Flore Farnèse

    L’exceptionnelle collection de sculptures constituée par Jean-Baptiste Colbert et son fils aîné, le marquis de Seignelay, est dispersée dans différents sites parisiens à la Révolution française. L'Hercule et la Flore Farnèse, au jardin des Tuileries depuis 1796, sont mis en dépôt en juin 2010 par le Musée du Louvre. Les chefs d'œuvre de marbre sont à découvrir à l'Orangerie et les moulages aux abords du prestigieux édifice.

  • 01-vignette-NUM-37-2-77

    Dix dessins de Jean-Baptistes Oudry

    Les dix dessins conservés au musée de l’Ile-de-France permettent de découvrir les jardins d’Arcueil, comme dans une promenade.

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine