Musée du Domaine départemental de Sceaux: Copiste de tableaux hollandais
Le domaine de sceaux

Copiste de tableaux hollandais

Collaborateur de Demarne et Swebach

Copiste de tableaux hollandais

Georges Michel semble avoir assez rapidement convenablement gagné sa vie. En dehors des leçons de dessin qu’il donnait à ses quelques élèves, il aurait travaillé « pour Demarne et Swebach et pour d’autres peintres, qui payaient son aide », mais aussi pour Jean-Baptiste Le Brun, pour lequel il aurait exécuté « des copies de Ruisdaël, d’Hobbema, de Huysmans, de Rembrandt et d’autres maîtres des Pays-Bas ».

Sa carrière débute véritablement à la fin du XVIIIe siècle. En effet, en 1791, l’organisation du premier Salon libre -c’est-à-dire ouvert à tous les artistes et non seulement aux membres de l’Académie de peinture et de sculpture- lui donne l’occasion de présenter ses ouvrages au public et de les soumettre au jugement des critiques. Le peintre envoie trois tableaux. En ces temps troubles, les observateurs, peut-être déconcertés de voir d’épouvantables barbouilleurs mêlés aux peintres les plus habiles, se montrent peu diserts. L’envoi de Michel passe pratiquement inaperçu. L’auteur de l’Explication et critique impartiale expédie toutefois un commentaire aussi court que lapidaire : le premier tableau –« un marché aux chevaux » est jugé « faible » ; le second, « un peu sec » et le troisième « encore un peu sec ». Malgré le dédain des critiques, Michel expose à chaque Salon, jusqu’en 1798. 

Après quelques années sans participation, il reparaît entre 1806 et 1814, puis son nom disparaît définitivement des livrets. En 1813, le peintre tient, afin d’établir son fils -dernier de ses enfants encore vivants- « une boutique de curiosités, de meubles et de tableaux, rue de Cléry », sans pour autant abandonner les pinceaux. La mort de son fils interrompt cette activité mercantile, qui achève de brosser le portrait d’un homme singulier. Tout en continuant à donner des conseils au baron d’Ivry, Georges Michel multiplie alors les expéditions dans les environs de Paris, selon un rituel immuable.

 

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine