Musée du Domaine départemental de Sceaux: Vélocipède Perreaux
Le domaine de sceaux

Vélocipède Perreaux

La première moto de l'histoire

Vélocipède Perreaux

Sommaire

Un brevet déposé

Le brevet de ce « vélocipède à grande vitesse » fut déposé par Louis-Guillaume Perreaux (1816-1889) le 26 décembre 1868 et prolongé par différents certificats d’addition jusqu’au 26 avril 1873. 

 

Louis-Guillaume Perreaux, Vélocipède, 1868. Musée de l'Ile-de-France. Photo O. Ravoire.

Louis-Guillaume Perreaux, Vélocipède, 1868. Photo O. Ravoire.

Louis-Guillaume Perreaux, Vélocipède, 1868. Photo O. Ravoire.

Louis-Guillaume Perreaux, Vélocipède, 1868. Photo O. Ravoire.

tothetop
  • Perreaux, Vélocipède
  • Perreaux, Vélocipède
  • Perreaux, Vélocipède
  • Perreaux, Vélocipède
tothebottom

Cet acte de naissance officiel assure incontestablement à Perreaux la primeur de l’invention sur ses deux concurrents immédiats : l’Américain Sylvester Howard Roper (1823-1896), qui mit au point un engin comparable autour de 1880, et l’Allemand Gottlieb Daimler (1834-1900) qui présenta son modèle en 1885.

Une innovation technique

« Capable de rivaliser avec l’espèce chevaline », selon les propres termes de l’ingénieur, son vélocipède, qui se mettait en marche en trois minutes, pouvait « parcourir des distances fabuleuses dans un temps relativement court et ce à près de 35 km/heure ».

 

Le modèle conservé au musée de l’Île-de-France, restauré et en état de marche, est le seul connu au monde. Il a notamment été exposé à New York et Chicago (1998-1999), Bilbao (1999-2000) et Las Vegas (2001-2002). Il est entré dans les collections grâce au don de Madame Robert Grandseigne (1964).

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine