Musée du Domaine départemental de Sceaux: François de Troy, Didon et Enée
Le domaine de sceaux
  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • › François de Troy, Didon et Enée

La cour de la duchesse du Maine à Carthage

François de Troy, le festin de Didon et Enée

Le Festin de Didon et Enée, peint par François de Troy en 1704, est une illustration d’un épisode de l’Enéide. Ce poème de Virgile du Ier siècle après J-C relate l’épopée du Troyen Enée. Ici, Didon, reine de Carthage, donne une réception en l’honneur du héros.

En réalité, le peintre met en scène le duc et la duchesse du Maine entourés par les familiers de la cour de Sceaux. Au centre de la composition, le duc du Maine apparaît sous les traits d’Enée, coiffé d’un casque, vêtu d’une cuirasse dorée et d’un manteau bleu. A droite, étendue sur un lit, Didon n’est autre que la duchesse du Maine.

Leurs enfants sont présents : leur fils aîné, le prince de Dombes, est Ascagne, fils d’Enée. Il est présenté à Didon par Nicolas de Malézieu, précepteur du duc du Maine et proche de la duchesse, habillé en officier. Légèrement en retrait se tient l’abbé Genest qui désigne Ascagne du doigt. Au premier plan de la composition, à droite, une nourrice s’occupe du comte d’Eu et du tout jeune duc d’Aumale.

Derrière la duchesse figurent l’épouse de Nicolas de Malézieu ainsi que la comtesse de Chambonas, dame d’honneur de la duchesse, habillée d’une robe de velours bleu, la main à la poitrine. Suivent ensuite la comtesse d’Estrées, dont les talents de comédienne étaient reconnus à Sceaux, et la marquise de Villars, soulevant son voile de la main pour mieux observer la scène. Parmi le groupe de musiciens, en haut à droite de la composition, apparaît Jean-Antoine III de Mesmes, futur président du Parlement de Paris.

François de Troy s’est représenté derrière Nicolas de Malézieu. Il est vêtu à l’antique et tient un carton à dessins.

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine