Musée du Domaine départemental de Sceaux: Manufacture de Sceaux, Groupe de personnages
Le domaine de sceaux
  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • › Manufacture de Sceaux, Groupe de personnages

Ces statuettes dites "tournantes" décoraient les surtouts de table

Manufacture de Sceaux, groupe de personnages

A partir de 1763, Jacques Chapelle se retire et loue la manufacture à deux de ses décorateurs, Joseph Jullien et Charles Symphorien Jacques, pour un bail de neuf ans. Ces derniers louent également la fabrique de Mennecy dont la production présentera des similitudes de style.

A partir de 1763, Jacques Chapelle se retire et loue la manufacture à deux de ses décorateurs, Joseph Jullien et Charles Symphorien Jacques, pour un bail de neuf ans. Ces derniers louent également la fabrique de Mennecy dont la production présentera des similitudes de style.

Malgré le privilège de la manufacture royale de porcelaine de Sèvres, anciennement installée à Vincennes, ils développèrent une production de porcelaine tendre, tout en continuant la faïence, sous la protection de Louis-Charles de Bourbon, Comte d’Eu, fils de la duchesse du Maine.

Dans le sillage de Strasbourg et Niderviller, elles-mêmes influencées par Meissen, la manufacture de Sceaux se spécialise dans la statuaire émaillée polychrome. Très caractéristiques de cette période, les statuettes et figurines prennent place dans des scènes champêtres et pleines de légèreté. Communément appelés « groupe tournant », ces pièces de petite dimension étaient destinées à composer les surtouts de table.

Les éléments en ronde-de-bosse sont d’abord apparus en tant que garniture des pièces de formes puis s’en sont peu à peu affranchis pour constituer de petites sculptures dont la qualité peut être rustique ou, au contraire comme ici, fine. L’influence de la production contemporaine en porcelaine avec les biscuits de Vincennes-Sèvres, notamment la série des « cris de Paris », est souvent perceptible et découle de l’intérêt que S. Jacques et J. Jullien portait à cette technique.

Les personnages représentés sont souvent des musiciens, des danseurs, plus rarement des couples galants ou des soldats de comédie. On distingue trois séries selon leur style, leur couleur et leur décor. La première de 1763 à 1766 comprend des figurines influencées par Meissen ou par les biscuits de Sèvres. La seconde série produite de 1766 à 1772 subit l’influence de la manufacture de Mennecy. Enfin la troisième se caractérise par un style Louis XVI.

Fortement influencé par Meissen, ce groupe semble dater de la première période. Cinq personnage sont disposés autour d’un rocher, un homme médite, une jeune femme assise caresse un chien, un enfant joue avec une chèvre, plus haut une autre jeune femme semble danser, enfin au sommet de cette composition pyramidale une femme debout tient dans ses bras ouverts une guirlande de fleurs. Leurs costumes sont tous décorés de motifs différents : des petites roses en camaïeu rose, des petits bouquets, des rayures noires ou bleues, des pastilles ou des pointillés. Ces figures, loin d’être uniques, se retrouvent dans d’autres compositions et étaient sans doute inspirées par des modèles exécutés d’après des peintres  notamment Boucher ou Watteau.

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine