Musée du Domaine départemental de Sceaux: Bernard Van Risamburgh, Bureau en pente
Le domaine de sceaux
  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • › Bernard Van Risamburgh, Bureau en pente

Bureau de Madame de Pompadour au château de Saint-Hubert

Bernard Van Risamburgh, Bureau en pente

Le roi Louis XV aimait venir chasser dans la forêt giboyeuse de Rambouillet, à proximité de la demeure de son cousin Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre. A partir de 1755 le souverain ordonna la  construction par Ange-Jacques Gabriel, son premier architecte, d’un confortable pavillon de chasse appelé Saint-Hubert. Puis, autour des années 1770, il le fit  agrandir de plusieurs bâtiments. Cette demeure destinée aux fêtes des retours de chasses apparaît dans deux tableautins, délicats estampages sur étain, réalisés par Thomas Compigné, conservés au musée de l’Ile-de-France. Le château de Saint-Hubert, délaissé, tombera peu à peu en ruine et sera détruit au début du Second Empire.

Une partie du mobilier des salons, ornés de somptueux lambris dus au talent de Jacques Verberckt, est évoqué dans les collections par un gracieux bureau en pente, en bois de rose, violette et amarante, orné de bronzes ciselés et dorés, estampillé Bernard II van Risamburgh.

Ce meuble aux proportions élégantes, de forme galbée, repose sur des pieds cambrés et ouvre à un abattant. Il appartient à une série de créations caractéristiques de cet ébéniste. En 1758, le marchand mercier Lazare Duvaux livrait les meubles des appartements du roi Louis XV et de Madame de Pompadour au château de Saint-Hubert, qui comprenaient ce « secrétaire à pied de biche, plaqué en bois de rose et bois violet, les ornements dorés d’or moulu pour 220 livres ». Il fut enregistré sous le numéro 2164 dans le journal du Garde-Meuble, visible à l’encre noire encore aujourd’hui comme les lettres « SH » couronnées, marque de ce  château royal.

Site internet du département des Hauts-de-Seine

domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine