Rechercher

Exposition "Roues libres. La grande histoire du vélo"

Du 21 juin au 31 décembre 2024

Pour célébrer les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le musée du Domaine départemental de Sceaux vous propose dans l’Orangerie, une grande exposition consacrée aux cycles depuis ses origines. Vous y découvrirez l’histoire du vélo, de la draisienne sans pédales, inventée au début du XIXe siècle, aux pratiques sportives et ludiques d’aujourd’hui.

Un ensemble de 25 cycles anciens sont sortis exceptionnellement des réserves du musée pour être restaurés et exposés en regard d'anciennes affiches, de photographies, de costumes et de jouets. Cet ensemble de cycles appartenait à Robert Grandseigne (1885-1961). Ce pionnier de l’aviation – qui réalisa le premier vol de nuit au-dessus de Paris ! - collectionnait les petites reines de toutes les époques. Parmi les objets de curiosité à découvrir : un vélocipède à vapeur de Louis-Guillaume Perreaux (1816-1889), datant de 1870-1871, exemplaire unique considéré comme la toute première moto !

L’exposition se tient dans la nef de l’Orangerie, bâtiment construit en 1686 par Jules Hardouin-Mansart, premier architecte du Roi-Soleil, et aujourd'hui classé au titre des Monuments historiques.

Les collections sont mises en valeur par une scénographie parfaitement intégrée au volume de l'Orangerie. Les structures sont entièrement conçues dans la démarche de développement durable portée par le musée depuis plusieurs années.

L'exposition "Roues libres", qui démarre le premier jour de l'été, fera corps avec les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 , qui se déroulent du 26 juillet au 11 août 2024 et du 28 août au 8 septembre 2024 .

Un domaine d'innovation

Une première partie retrace les grandes étapes de l’évolution du domaine cycliste. Chaque pièce exposée représente une innovation technique.

Vous pourrez notamment y découvrir les inventions suivantes :
 

Le vélocipède à vapeur de Perreaux

Louis-Guillaume Perrault (1816-1889) eut le génie d’ajouter un moteur à vapeur au vélocipède, créant ainsi… l’ancêtre de la moto ! Un focus spécial est dédié à cette invention, son contexte de création, son histoire, et au fonctionnement du moteur à alcool. Une restauration complète du vélocipède Perreaux a été effectuée, et des ingénieurs passionnés ont entrepris aujourd'hui d'en construire un deuxième exemplaire, à l'identique, avec les techniques de l'époque !
 

L’ère du grand-bi et les safety bikes

À la toute fin des années 1860, le diamètre de la roue avant des vélocipèdes s’agrandit, dans l’idée d’une recherche de vitesse. Cette grande roue assure aussi au cycliste une position élégante, proche de celle d’un cavalier, comme en témoignent des illustrations choisies. 

Nouveaux vélos de la seconde moitié du XXe s.

Après les innovations majeures déjà en place depuis la fin du XIXe s., le vélo continue de se perfectionner dans le courant du XXe s. Vous pourrez ici en mesurer les évolutions, comme le cadre suspendu, qui permit d’inventer le VTT à la fin des années 1970, ou le BMX, apparu au cours de la décennie suivante, utilisé pour la course ou les figures.
 

Cette deuxième section de l'exposition décrit les usages associés aux cycles selon les époques et les milieux sociaux, qu'il s'agisse d'un objet utilitaire nécessaire à l'activité du quotidien ou d'un accessoire réservé aux loisirs. 

L'émancipation féminine

La pratique du vélocipède par les femmes se développe dès les années 1860, bien qu'elle reste limitée par rapport aux usages masculins. Elle exige cependant une adaptation du costume, les robes portées dans la seconde moitié du XIXe siècle n'étant pas adaptées à la forme des véhicules. Dans cette section, vous pourrez découvrir les bloomers, portés par les femmes pour monter à vélo, ou le brevet d'un vélo dit « amazone » adapté à la pratique féminine.

La vogue des tricycles

Dans les dernières décennies du XIXe siècle, le tricycle rencontre un succès fou auprès du public. Il conquiert d’abord la Grande-Bretagne, avant de séduire la France. Plus stable, le tricycle s’adapte aux promenades familiales et il est plus facile à pratiquer pour les femmes. Vous pourrez ici découvrir trois modèles de tricycles de la collection Grandseigne, avec des illustrations et des documents publicitaires.

Les usages actuels et les politiques publiques en faveur du vélo

À l’heure de la transition écologique et des politiques publiques en faveur des mobilités douces, l’aménagement d’équipements cyclables et l’encouragement à la pratique sont devenus de véritables enjeux de politique publique, qui se traduisent, par exemple, dans le code de la route ou par la fabrication de modèles adaptés à différents types de handicap.

Cette troisième section aborde le cyclisme en tant que sport depuis son invention. En effet, différentes compétitions et autres événements sportifs se développèrent dès le début du XIXe siècle, notamment stimulés par une recherche de performance. Ces manifestations et les exploits mémorables ont favorisé l'immense popularité du vélo.

Les compétitions sur route, le sport, la presse et les sponsors

L'exposition évoque la création des événements sportifs et la très large médiatisation des coureurs.

Elle présente notamment le vélo de route de Michel Vermeulin, maillot jaune de trois étapes du Tour de France de 1959, et revient également sur d'autres parcours moins connus telles que la Course aux Clous de 1892.

Les compétitions sur piste

Les vélodromes, lieux de compétition et de spectacle, connaissent une popularité extrême, des années 1880 à la Seconde Guerre mondiale. Poursuite, demi-fond avec moto… les foules viennent en masse assister aux épreuves. Des modèles de vélos spécifiques à ces pratiques font alors leur apparition. Ne manquez pas l’incroyable sextuplette, construite par Adolphe Grossot à la toute fin du XIXe s. et appartenant à l'ensemble de la collection du cycle du musée.
 

Jeux, jouets et produits dérivés

Ultime section de l’exposition, cette partie propose un panorama des produits et des documents influencés par le cyclisme, qu’il s’agisse de jeux pour enfants, de publicités, de produits dérivés, de livres ou de bandes dessinées…

 

Le vélo dans le cinéma

Conçu comme un espace de pause en bout de nef, un espace de projection permet aux visiteurs de découvrir des extraits de divers films consacrés au cyclisme (Les Triplettes de Belleville…) ou comportant des scènes cultes impliquant des vélos (La Grande Vadrouille…).

Scénographie : groupement Le Septième sens avec Alexis Bergeron, directeur de projet, Mathilde Furbbaco (agence S-Cédille), scénographe, et Clémentine Breed, graphiste
Commissariat et organisation : Céline Barbin, Conservatrice du patrimoine historique et cheffe de l’unité conservation, assistée de Damien Couget et Fanny Brière, assistants d’exposition.
Production : Cloé Aknin, chargée des expositions.

Pour accompagner votre visite :

Des livrets de visite sont disponibles gratuitement à l'accueil de l'exposition en plusieurs versions (français, anglais, espagnole, livret jeux pour le 8-12 ans, Facile à lire et à comprendre).

Le parcours de visite est ponctué de supports de médiation à destination des jeunes publics et des publics en situation de handicap visuel.

Découvrez également nos ateliers, visites et la programmation autour de l'exposition sur l'agenda.

Le catalogue

Le catalogue de l’exposition, paru aux éditions Snoeck, est disponible à la boutique de l’exposition.

Roues libres en vidéo

Céline Bardin, cheffe de la conservation, et Clémentine Billard, chargée de la conservation préventive, présentent la préparation de l'exposition Roues libres, et le travail de restauration des vélos en atelier. Visitez les coulisses et découvrez une foule de détails !

Infos pratiques

Horaires : ouvert du mardi au dimanche, de 14h à 18h30 (dernier accès 30 min avant la fermeture).
Tarifs : plein 5 € / réduit 4 €
 

Réservations

resa.museedomainesceaux@remove-this.hauts-de-seine.fr

01 41 87 29 71 
 

Où ?

Musée du Domaine départemental de Sceaux
Rendez-vous à l'Orangerie
8 avenue Claude Perrault
92330 Sceaux
domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr



Le partenaire de l'exposition