Rechercher

Les Grandes Heures de Sceaux

Créées en 2011, Les Petites Nuits de Sceaux changent de format pour devenir Les Grandes heures de Sceaux. Organisées au musée du Domaine départemental de Sceaux, elles sont l’évocation des fameuses Grandes Nuits (1714-1715) données par la duchesse du Maine. Elles vous seront proposées au fil des saisons.

En leur temps, ces rendez-vous constituèrent une alternative aux soirées compassées de Versailles – Voltaire en témoigne qui écrivit : « on s’amuse autant à Sceaux qu’on s’ennuie à Versailles » – et constituèrent un laboratoire artistique de première importance. Littérature, théâtre, musique, danse s’y développèrent dans un constant souci d’émulation et dans une ambiance festive mêlant les pratiques professionnelles aux interventions des courtisans qui, conformément aux usages du temps, ne rechignaient pas à prendre le risque d’une interprétation. L’humour et le sens de l’autodérision, traités avec une réelle exigence intellectuelle, régnaient en maîtres à la cour de Sceaux que Nicolas de Malézieu, grand ordonnateur des soirées de la duchesse, avait surnommées « les galères du bel esprit ».

Ce moment très brillant de l’histoire du domaine de Sceaux a été choisi comme point de référence pour créer une animation culturelle  s’appuyant sur des références historiques et patrimoniales : Les Grandes heures de Sceaux.

Le format a évolué au fil des ans vers une plus grande variété dans les disciplines artistiques (musique du monde, danse baroque et bal pour enfants, florilèges, imagerie numérique). L’intégration de spectacles pour les scolaires le vendredi et pour les familles le dimanche a vocation à toucher un public plus large. La programmation artistique des Grandes heures de Sceaux s’intègre par ailleurs dans le projet scientifique et culturel du musée. Les spectacles et animations sont ainsi choisis en résonnance de la ligne programmatique générale de l’établissement. Les visiteurs trouvent dans les propositions du musée, une expérience qu’ils ne pourraient vivre dans un autre lieu de spectacle traditionnel ! Le nouveau parcours permanent recentre le propos autour de l’histoire du domaine, avec une approche à la fois chronologique et esthétique des collections. Chacune des grandes salles du château est désormais consacrée à l’un des propriétaires et, par extension, à la période artistique correspondante. Le château entièrement redécoré dans les styles XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle et sa muséographie illustrent ainsi le goût français de Louis XIV à Napoléon III.

Au fil des saisons, le musée organise quatre week-ends par an autour d'une thématique, liée à l'une des époques qui a marqué l'histoire du site.

 

Pour cette 5e édition des Grandes Heures, le musée vous concocte une programmation culturelle autour du café et du chocolat. Découvrez et savourez leur aventure passionnante !

Avant d’accompagner nos petits déjeuners, le café et le chocolat étaient des boissons exotiques rares, découvertes au XVIe siècle.

Le cacao fut rapporté par les missionnaires et les conquistadors espagnols, qui le connurent par les Aztèques du Mexique. Pour ces derniers, le chocolat, préparé à base d’épices, était sacré ! La boisson gagna ensuite la France grâce au mariage d’Anne d’Autriche d’Espagne avec le roi Louis XIII, en 1615.
Originaire d’Ethiopie, le café, lui, fut diffusé au XVe siècle dans le monde arabe jusqu’à Istanbul. Au siècle suivant, les petits grains énergisants attirèrent l’attention des marchands européens : ils se mirent à les importer vers 1600.

C’est ainsi que dès la deuxième moitié du XVIIe s., les élites de France et d’Europe consomment café et chocolat, que l’on accommode en rajoutant du sucre et du lait.
Influencés par ces nouvelles pratiques culinaires, les céramistes européens commencent à s'inspirer des porcelaines chinoises et japonaises : elles sont créées à la base pour le service du thé, qui se répand d’ailleurs à la même époque. Durant tout le XVIIIe siècle, on innove des décors, des techniques et des formes. La collection du musée en témoigne avec ses différents services à café.

Le programme de ces Grandes Heures vous propose de rencontrer des fabricants de café et de chocolat, ainsi que des historiens, et d’écouter des pièces musicales de Bach et de Bernier. Ces deux compositeurs étaient influencés par l’engouement parfois euphorique des élites pour le café !

PROGRAMME

Vendredi 7 octobre

Soirée à l'Orangerie autour du cacao

Sur la thématique "De l'éthique et du goût", le cacao se présente sous toutes ses formes et renaît sur l'île d'Haïti : conférence et table ronde avec dégustations !

  • Conférence : de 18h30 à 20h – Histoire du chocolat
    Mme Katherine Khodorowsky, présidente de l’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie, vous présente l’histoire du chocolat, ses saveurs, l’évolution du goût, de l’épice aztèque à la tablette gourmande. Ensuite, vous dégusterez un chocolat chaud aux épices, qui aura été préparé "en direct" selon une recette de Madame de Sévigné (XVIIe siècle)... Comme au temps du roi Louis XIV.
     

  • Table ronde : de 20h30 à 22h30 – Le cacao d'Haïti
    Le Département des Hauts-de-Seine soutient la filière du cacao en Haïti via son programme de coopération international. L’île possède en effet des variétés de cacaotiers très recherchées, et leur culture favorise la protection des sols. Après une présentation de la filière, on abordera les grands enjeux du cacao haïtien : qualité de la fève, régénération des parcelles, valorisation par le commerce équitable…

    Tarif : plein 6€ / réduit 4€
    Sur réservation

     

Samedi 8 octobre

Dégustation, vente, animation et musique

  • Dégustation et vente de chocolat et de café au Château : de 10h à 18h30
    Des artisans chocolatiers du territoire partagent leur passion, vous font goûter leurs chocolats, et vendent leur production.
     

  • Atelier dégustation dans l’Orangerie : de 10h à 17h en continu (20min)
    Comment créer une tablette de chocolat à partir de fèves de cacao ? La chocolaterie "À la Reine Astrid" vous explique tout : les équipements utilisés et ce qu'on obtient aux différentes étapes de création. Pour finir, vous apprécierez la typicité du cacao haïtien avec une dégustation finale.
     

  • Concert Café Libertà à l’Orangerie : de 20h30 à 21h45
    Le chef d’orchestre Jérôme Correas et son ensemble baroque Les Paladins raniment deux œuvres savoureuses de Bach et de Bernier. Jean-Sébastien Bach (1685-1750) fait du café le personnage principal d’une cantate comique, où la jeune Lisette parvient à échapper à l’autorité paternelle grâce à sa boisson favorite aux pouvoirs magiques. Nicolas Bernier (1665-1734), lui, décrit l’inspiration poétique et la liberté virtuelle que procure le café, encore supérieur au vin. Lors de ce concert original, l’arôme sensuel du café sera lui aussi de la partie !

    Concert gratuit
    Sur réservation


Dimanche 9 octobre

Dégustation, vente, démonstrations et ateliers

  • Dégustation et vente de chocolat et de café au Château : de 10h à 18h30
    Comme la veille, des artisans chocolatiers des Hauts-de-Seine vous attendent avec leurs produits !
     

  • Atelier fabrication de mendiants dans l’Orangerie : à 10h45, 12h15, 15h, 17h
    Avec la Chocolaterie "À La Reine Astrid", vous préparerez vos propres mendiants à base de cacao haïtien.
     

  • Atelier dégustation dans l’Orangerie : à 10h, 11h, 14h30, 16h30 (20mn)
    "À la Reine Astrid" vous donne à nouveau rendez-vous pour son atelier création d'une tablette à partir de fèves de cacao. Vous découvrez toutes les étapes de fabrication d’une tablette de chocolat, avant de déguster le typique cacao haïtien.
     

  • Animation pour enfants dans l’Orangerie, "Aminata au pays du chocolat"  : à 10h, 11h30, 14h, 16h (40mn)
    L'association AVSF (Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières) sensibilise les petits à l’alimentation durable à travers une vidéo : l’histoire d’Aminata, dont les parents cultivent le cacao en Côte d’Ivoire. Les enfants sont ensuite invités à manipuler des matières premières (cabosse, patate douce, fèves de cacao)... Ils découvrent la fabrication du chocolat, ce qu'est l'agriculture paysanne, et font part de leurs réflexions sur le cacao équitable.


POUR TOUS LES ATELIERS :
Le tarif est compris dans le droit d’entrée du billet du musée (plein 4€, réduit 3€, gratuit pour les moins de 26 ans).
Inscription sur place 30 minutes avant, dans la limite des places disponibles.
 

Où ?

Musée du Domaine départemental de Sceaux
8, avenue Claude Perrault
92330 Sceaux
domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr

Informations et réservation :
01 41 87 29 71 ou
resa.museedomainesceaux@remove-this.hauts-de-seine.fr