Rechercher

Les Grandes Heures de Sceaux

Créées en 2011, Les Petites Nuits de Sceaux changent de format pour devenir Les Grandes heures de Sceaux. Organisées au musée du Domaine départemental de Sceaux, elles sont l’évocation des fameuses Grandes Nuits (1714-1715) données par la duchesse du Maine. Elles vous seront proposées au fil des saisons.

En leur temps, ces rendez-vous constituèrent une alternative aux soirées compassées de Versailles – Voltaire en témoigne qui écrivit : « on s’amuse autant à Sceaux qu’on s’ennuie à Versailles » – et constituèrent un laboratoire artistique de première importance. Littérature, théâtre, musique, danse s’y développèrent dans un constant souci d’émulation et dans une ambiance festive mêlant les pratiques professionnelles aux interventions des courtisans qui, conformément aux usages du temps, ne rechignaient pas à prendre le risque d’une interprétation. L’humour et le sens de l’autodérision, traités avec une réelle exigence intellectuelle, régnaient en maîtres à la cour de Sceaux que Nicolas de Malézieu, grand ordonnateur des soirées de la duchesse, avait surnommées « les galères du bel esprit ».

Ce moment très brillant de l’histoire du domaine de Sceaux a été choisi comme point de référence pour créer une animation culturelle  s’appuyant sur des références historiques et patrimoniales : Les Grandes heures de Sceaux.

Le format a évolué au fil des ans vers une plus grande variété dans les disciplines artistiques (musique du monde, danse baroque et bal pour enfants, florilèges, imagerie numérique). L’intégration de spectacles pour les scolaires le vendredi et pour les familles le dimanche a vocation à toucher un public plus large. La programmation artistique des Grandes heures de Sceaux s’intègre par ailleurs dans le projet scientifique et culturel du musée. Les spectacles et animations sont ainsi choisis en résonnance de la ligne programmatique générale de l’établissement. Les visiteurs trouvent dans les propositions du musée, une expérience qu’ils ne pourraient vivre dans un autre lieu de spectacle traditionnel ! Le nouveau parcours permanent recentre le propos autour de l’histoire du domaine, avec une approche à la fois chronologique et esthétique des collections. Chacune des grandes salles du château est désormais consacrée à l’un des propriétaires et, par extension, à la période artistique correspondante. Le château entièrement redécoré dans les styles XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle et sa muséographie illustrent ainsi le goût français de Louis XIV à Napoléon III.

Au fil des saisons, le musée organise quatre week-ends par an autour d'une thématique, liée à l'une des époques qui a marqué l'histoire du site.

 

En ce début d’été, honneur à l’invention des frères Montgolfier, qui marqua le début de la conquête de l’air.

Voler, à l’exemple des oiseaux, fut pour l’homme un rêve longtemps inaccessible. Au cours des siècles bien des tentatives audacieuses tournèrent à la catastrophe. Mais voilà qu'au XVIIIe s., deux frères originaires d'Annonay en Ardèche, Joseph-Michel et Jacques-Etienne Montgolfier, donnent le coup d’envoi. Ils utilisent les propriétés ascensionnelles de l’air chaud et inventent un ballon-aéronef. Il portera bientôt leur nom, montgolfière.

Le premier essai officiel a lieu le 19 septembre 1783, devant le Roi Louis XVI, sa Cour, et une foule immense. Le succès est total ! Un ballon chauffé par un foyer décolle des jardins de Versailles ; dans sa nacelle, il emporte un mouton, un coq et un canard. D'autres expériences en captif se poursuivent dans le jardin de l'entreprise Revillon, où l'on construit le ballon. Enfin, un vol humain sans amarres au sol est programmé pour le 21 novembre 1783, devant le château de la Muette : cette fois-ci, à son bord, deux hommes s'envolent, Étienne Pilâtre de Rozier et le marquis d’Arlandes...

En 1977, un petit groupe de descendants de la famille Montgolfier décide de fonder un club, l’Association des montgolfières d’Annonay. Leur désir est à la fois de proposer des vols en montgolfière moderne et de faire revivre son histoire. Chaque année, à Annonay, ville-berceau de la montgolfière, ils reconstituent le vol du premier ballon de papier de 1783, gonflé au feu de paille, selon les conditions d'alors.

 

Animations
 

VENDREDI 24 JUIN

  • Soirée spéciale à l'Orangerie

    Conférence à 18h30 : Montgolfières, ballons et charlières
    Céline Barbin, conservatrice du patrimoine au musée du Domaine de Sceaux, raconte l'histoire de la montgolfière, qui symbolisa le progrès en son temps. On découvre comment celle-ci a vu le jour, les premiers vols de 1783, l'audace de ceux qui osèrent se lancer dans les airs, l'introduction de l'hydrogène par le physicien Jacques Charles, jusqu'aux lâchers de ballons populaires du XIXe s. Outre les sciences, la conférencière met aussi en avant l'influence de la montgolfière sur les arts.

    Pique-nique dans le parc à 19h30
    Les participants apportent leur repas.

    Cinéma à 21h : Cinq semaines en ballon, film d'Irwin Allen (1962) inspiré du roman de Jules Verne.
    Durant 101 minutes, vous suivez les aventures du professeur Fergusson au XIXe s, qui survole l’Afrique en partant de Zanzibar. Avis aux amateurs de grandes explorations !

    Tarif pour la soirée : plein 6€ / réduit 4€
    Sur réservation

     

SAMEDI 25 JUIN

  • Montgolfières dans le parc, en continu de 9h à 12h et 16h à 18h (selon la météo)
    L’Association des montgolfières d’Annonay, avec Roland de Montgolfier, expose sa république de la première montgolfière en papier de 1783, au décor bleu azur et doré.
     
  • Concert dans l’Orangerie à 20h30 : Harmonie de la Musique de l’air
    L'orchestre, dirigé par Claude Kesmaecker, vous livre un programme riche en couleurs. Les musiques y évoquent l'histoire de la conquête de l’air : fly to Neverland, Across the stars…
    Tarif pour le concert : plein 16€ / réduit 12€
    Sur réservation
     

DIMANCHE 26 JUIN

  • Vol captif en montgolfière, 9h à 12h et 16h à 18h (selon la météo)
    Envie d’admirer Sceaux depuis le ciel ? Ll’Association des montgolfières d’Annonay propose un vol captif (stationnaire) dans l'une de ses montgolfières contemporaines. Le ballon s’élève à 30m au-dessus des jardins à la française, du Château, et de la banlieue sud. Venez vivre cette aventure du XVIIIe siècle en famille !
    Tarif pour la montée : plein 10€ / réduit 7€ / moins de 18 ans 6€

 

Ateliers en famille
 

DIMANCHE 26 JUIN

  • Fabrication d’une petite montgolfière décorative du XVIIIe siècle en volume
    À l'aide de peinture et collage sur une base de papier mâché, on réalise avec son décor d'origine un modèle réduit du ballon qui abrita les premiers passagers humains, le 21 novembre 1783.
    De 10h à 12h, à partir de 7 ans
    Tarif unique 5€

    Sur réservation
     
  • Réalisation d’une carte pop’up sur le thème de la montgolfière
    Cet atelier s'inspire de la "charlière" à rayures verticales jaunes et rouges, premier ballon à hydrogène qui prit son envol le 1er décembre 1783. À son bord, ses concepteurs Jacques Charles et Robert de Montgolfier voyagèrent durant 2h. Deux modèles à réaliser sont proposés : l'un évoque ce fameux départ depuis le jardin des Tuileries, l'autre reprend le même ballon en volume avec des techniques de découpage, pliage et collage. De 14h30 à 17h30, à partir de 6 ans
    Rendez-vous au Château
    Tarif : compris dans le billet d'entrée du musée
     
  • Construction d'une mini-montgolfière
    Sous la houlette de Roland de Montgolfier, le groupe fabrique une mini-montgolfière d’1,5m de haut en papier de soie... Et assistent à son envol !
    De 15h à 17h
    Tarif unique 5€
    Sur réservation


Où ?

Musée du Domaine départemental de Sceaux
8, avenue Claude Perrault
92330 Sceaux
domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr

Informations et réservation :
01 41 87 29 71 ou
resa.museedomainesceaux@remove-this.hauts-de-seine.fr