Rechercher

Présentation

Le domaine départemental de Sceaux est un parc classique du 17e siècle, exemple éloquent de ce que l’on appelle aujourd’hui "un jardin à la française" mais aussi un grand parc urbain, espace de détente, de jeux, de sports et de festivités.

Situé à 5 km au sud-ouest de Paris, à cheval sur les communes de Sceaux et d’Antony, il s’étend sur le flanc ouest de la vallée de la Bièvre, à la confluence des rus d’Aulnay et de Châtenay. Ce relief de vallon a été savamment exploité par André Le Nôtre, qui s’est appuyé sur une crête, des coteaux et un fond naturellement humide, pour y créer des perspectives, des terrasses, des bassins et des canaux. 

Sa situation géographique, sa superficie (180 ha) et son histoire en font une référence paysagère majeure pour les Hauts-de-Seine qui concilie trois vocations : 

  • un parc historique, domaine de Colbert, œuvre d’André Le Nôtre, restauré par Léon Azéma dans les années 1930,
  • un espace de nature, avec un caractère paysager affirmé, faisant office de réservoir de biodiversité,
  • un grand parc urbain, un espace de détente, de jeux, de sports et de festivités. 


Concervant pour partie sa magie du XVIIe siècle, l’ancienne propriété de Colbert offre par ailleurs de belles découvertes architecturales telles que  :

  • le château, construit au XIXe siècle et musée depuis 1937 qui abrite de précieuses collections évoquant l’histoire du site et de ses propriétaires successifs depuis Colbert : gravures, dessins, tableaux, sculptures, vaisselle, orfèvrerie, mobilier, manuscrits, décors et bien d'autres trésors encore dont une partie provient du musée Carnavalet,
  • le pavillon de l’Aurore et sa fameuse coupole décorée par Charles Le Brun,
  • une magnifique orangerie conçue par Jules Hardouin-Mansart,
  • des écuries réhabilitées en espaces d’accueil et d’exposition. 
  • le petit château et le pavillon de Hanovre, deux autres joyaux du domaine.

Alors bienvenue dans ce magnifique domaine que nous vous proposons de découvrir ici avant votre visite.